balai


balai

balai [ balɛ ] n. m.
balain fin XIIe; p.-ê. mot bret. balazn « genêt », ou du gaul. °banalto, °balatno
1Ustensile composé d'un long manche auquel est fixé un faisceau de brindilles, de crins ou une brosse à longs poils ( balai-brosse) et qui sert à enlever la poussière, à pousser des détritus, des ordures. Petit balai. balayette, écouvillon. Balai de bruyère, de crin, de soies, de nylon. Balai de plafond. tête-de-loup. Fam. Balai de chiottes : balayette employée pour nettoyer la cuvette des W.-C. Balai de marine. faubert, goret, 1. vadrouille. Placard à balais. Passer le balai ( balayer) . Donner un coup de balai à une pièce. Loc. fig. COUP DE BALAI : licenciement du personnel (d'une entreprise, d'une administration). ⇒ nettoyage. « Dans la crainte des coups de balai, ils étaient toujours du côté du manche » (Zola). Fam. Du balai ! allez-vous-en ! dehors !
♢ MANCHE À BALAI : le bâton par lequel on tient le balai; fig. personne maigre. C'est un vrai manche à balai. (Par anal. de forme) Aviat. Commande du gouvernail de profondeur et de direction. Le manche à balai des sorcières, leur servant de monture pour se rendre au sabbat.
2 ♦ BALAI MÉCANIQUE : appareil à brosses roulantes, monté sur un petit chariot.
3Par anal. Fauconn. Queue des oiseaux. Chasse Extrémité de la queue des chiens.
4Électrotechn. Conducteur métallique ou à base de carbone ( charbon) permettant d'assurer un contact électrique glissant avec une pièce en rotation ou en translation. Balais de dynamo, de moteur électrique.
5Balai d'essuie-glace : dans une automobile, lame de caoutchouc fixée à la tige de l'essuie-glace, et qui nettoie le pare-brise.
6Accessoire de musique formé d'un manche court et d'un faisceau métallique, servant à produire un bruit rythmé par contact et frottement sur certaines caisses. Balais de percussionniste.
7Fam. Dernier métro ou autobus de la journée.
8Fam. Année d'âge. Il vient d'avoir cinquante balais. 2. berge, 3. pige.
⊗ HOM. Balais, ballet.

balai nom masculin (breton balazn, genêt) Faisceau de brindilles, brosse, fixé à un long manche et utilisé pour nettoyer le sol. Sert à désigner le dernier véhicule de la journée circulant sur une ligne de transport ou, dans les courses cyclistes, la voiture qui ramasse les coureurs contraints à l'abandon (voiture-balai). Argot. An, année. Électricité Pièce conductrice, généralement fixe, destinée à assurer, par contact glissant, la liaison électrique entre un organe mobile et un contact fixe. ● balai (difficultés) nom masculin (breton balazn, genêt) Orthographe Finale en -ai, comme délai, et à la différence de relais. Plur. des noms composés : des balais-brosses, des voitures-balais. On écrit des coups de balai, des manches à balai. Remarque Ne pas confondre avec l'adjectif masculin balais, rose, employé dans l'expression rubis balais (le mot vient du nom d'une région voisine de Samarkand où l'on trouvait beaucoup de rubis). ● balai (expressions) nom masculin (breton balazn, genêt) Populaire. Con comme un balai, très bête. Coup de balai, enlèvement rapide, avec le balai, de la poussière et des ordures ; élimination de tout ce qui est jugé inutile, dépassé et, en particulier, licenciement du personnel jugé indésirable ou inapte. Familier. Du balai !, déguerpissez ! Manche à balai, bâton au bout duquel est emmanché le balai ou, familièrement, personne grande et maigre ; levier qui sert à actionner les gouvernes de profondeur et de roulis d'un avion. (Sur les avions modernes, il prend souvent la forme d'un volant.) Balai de sorcière, sorte de tumeur apparaissant sur certains arbres, d'où partent des rameaux serrés donnant l'apparence d'un balai, et dont la cause est l'action de champignons sur le métabolisme hormonal. Balai mécanique, balai constitué de brosses rotatives qui projettent la poussière dans une boîte. Balai d'essuie-glace, raclette en caoutchouc qui se déplace sur une partie vitrée pour la nettoyer. ● balai (homonymes) nom masculin (breton balazn, genêt) balaie forme conjuguée du verbe balayer balaie verbe balaient forme conjuguée du verbe balayer balaies forme conjuguée du verbe balayer balais adjectif masculin baller verbe ballet nom masculin

balai
n. m.
d1./d Ustensile de ménage destiné au nettoyage du sol, composé d'une brosse ou d'un faisceau de tiges (végétales ou de matière plastique), fixé ou non sur un long manche. Donner un coup de balai. Syn. (Belgique) brosse.
Balai mécanique, comportant des brosses rotatives et un réservoir à poussière.
|| (Afr. subsah., Maurice, Réunion) Balai coco: balai en fibres de noix de coco ou en nervures de palmes de cocotier.
|| Balais d'essuie-glaces, en caoutchouc.
|| Manche à balai: bâton par lequel on tient le balai; AVIAT levier de commande d'un avion; fig., Fam. personne maigre.
|| Fam. Dernier train, dernier autobus de la journée.
(En appos.) Fig. Voiture balai, qui recueille les coureurs cyclistes qui ont abandonné.
d2./d ELECTR Organe qui, par frottement, transmet ou recueille le courant électrique sur la partie tournante d'une machine.

⇒BALAI, subst. masc.
A.— Ustensile de ménage servant au nettoyage, composé d'un long manche auquel est fixé un faisceau de brindilles, de feuilles ou plus généralement une brosse de crin, de soies, de nylon, etc. :
1. ... Justine m'intéressait par ses façons guerrières et parce que toutes ses entreprises domestiques prenaient le caractère d'une lutte incertaine et terrible. Lorsque, armée de son balai et de son plumeau, elle disait avec force : « Faut que j'aille faire le salon, » je l'accompagnais attentif.
A. FRANCE, Le Petit Pierre, 1918, p. 213.
SYNT. Balai de bouleau, de bruyère, de chiendent, de crin, de genêt, de jonc, de paille, de palmier; balai automatique, mécanique; balai à laver ou balai-brosse; balai à vaisselle, à franges; armoire, placard aux balais.
Locutions
1. Coup de balai.
a) Balayage rapide et superficiel.
b) Au fig. Changement brusque faisant place nette :
2. J'ai eu moi-même de vagues échos de la grande terreur des années 1898 et 1899 (par ma mère et aussi par ma marraine qui emplissait sa baignoire d'eau potable en prévision d'une grève générale qui n'eut jamais lieu). À cette époque on redoutait le coup de balai anarchiste.
GREEN, Journal, 1935-39, p. 213.
En partic. Licenciement de personnes jugées indésirables ou reconnues inaptes à effectuer un travail quelconque. Les coups de balai font de la place (ZOLA, Au Bonheur des dames, 1883, p. 560).
MAR. Coups de balai. ,,... Succession d'éclats et d'occultations d'un phare`` (GRUSS 1952).
Arg. Descente de police. (...) où passe (...) ce coup de balai qu'on nomme une descente de police (HUGO, Les Travailleurs de la mer, 1866, p. 166).
2. Manche à balai.
a) Bâton qui permet de tenir le balai.
En partic. Manche à balai ou balai. Monture symbolique que sorciers et sorcières enfourchaient pour se rendre au sabbat :
3. ... il est impossible que dans un balai il n'y ait pas quelques brins qui se croisent; et alors voilà une croix faite; et alors comment voulez-vous que des sorcières puissent s'en servir? (...) Je me tirai d'affaire en disant qu'il y avait balais et balais. Qu'une sorcière montât sur un balai de bouleau, c'est ce qu'il était impossible d'accorder, mais sur un balai de genêt dont les brins sont droits et raides, sur un balai de crin, rien de plus facile. Tout le monde comprend sans peine qu'on peut aller au bout du monde sur un tel manche à balai.
MÉRIMÉE, Mosaïque, 1833, p. 329.
AVIAT. ,,Levier (...) relié aux organes de stabilité longitudinale et latérale [d'un avion], et dont les inclinaisons à droite ou à gauche provoquent les mêmes inclinaisons de l'avion`` (Lar. encyclop.).
b) P. métaph. [Surtout en parlant d'une femme] Personne très maigre :
4. La demoiselle était mûre comme une nèfle qu'on a oubliée sur de la paille. Elle avait au moins trente-six ans et elle en paraissait bien quarante. Un joli manche à balai à mettre dans un lit! Une dévote qui portait des bandeaux plats! Une tête si usée, si fade, qu'elle semblait avoir trempé pendant six mois dans de l'eau bénite!
ZOLA, Son Excellence E. Rougon, 1876, p. 103.
c) Raide comme un manche à balai. Sans souplesse physique ou intellectuelle :
5. J'ai honte de ma dernière lettre qui était bien peu intéressante. Mais le physique en ce moment triomphe de l'esprit. Ce matin j'ai fait très bien une lourde marche. Je suis content de moi à cet égard. Mais l'esprit est raide comme un manche à balai.
J. RIVIÈRE, Correspondance [avec Alain-Fournier], 1910, p. 240.
3. Vx. Rôtir le balai.
a) Être réduit, faute de bois, à brûler le balai pour se chauffer.
b) Au fig. Mener une vie misérable, végéter dans la médiocrité.
P. ext. Mener une vie de débauche et de désordre :
6. — Celui-là, c'est autre chose. C'est un homme du monde... de province, honorable... jusqu'à un certain point... mais seulement un peu brûlé... pour avoir trop rôti le balai...
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, Yvette, 1884, p. 527.
4. Vx. Faire balai neuf. [En parlant de domestiques] Faire un travail très soigné dans les premiers jours de l'entrée en service.
5. Balai de l'estomac. Aliment très digeste et laxatif comme les épinards, les radis, etc. :
7. Il ajoutait encore que c'était une faute de manger des radis au commencement du repas, qu'il fallait les manger entre tous les services; et comme cela, le radis était un vrai précipitant de la digestion et le meilleur balai de l'estomac.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1882, p. 142.
B.— P. anal.
1. Emplois spéc. ou techn.
AUTOMOB. Balai d'essuie-glace. Languette de caoutchouc qui essuie les gouttes d'eau tombant sur le pare-brise d'une voiture. ... le balai de l'essuie-glace débordé par sa tâche (COLETTE, La Jumelle noire, 1938, p. 154).
BOTANIQUE
a) Genêt ou genêt à balai. Servant dans la fabrication des balais, d'où le nom de balaitière pour désigner un champ de genêts. ... quand les fruits des Genêts à balai sont mûrs (L. PLANTEFOL, Cours de bot. et de biol., t. 1, p. 529).
b) Balai de sorcière. ,,Ensemble de rameaux très serrés résultant de l'action de rouille (...) sur le sapin`` (PLAIS. 1969).
ÉLECTR. ,,Pièce conductrice, chargée d'assurer une liaison électrique entre un organe fixe et un organe tournant`` (SIZ. 1968). ... balais de cuivre pour recueillir le courant sur le collecteur (M. GASNIER, Dépôts métalliques directs et indirects, 1927, p. 307). Balai graphitique, électrographitique, métallographitique.
ÉLECTRON. ,,Pinceau de fils métalliques qui analyse les perforations ou les marques graphiques d'une colonne de cartes`` (LHOSTE-PÈPE 1964).
FAUCONN. et VÉN. Queue d'un oiseau de proie ou extrémité de la queue d'un chien.
MAR. Hisser des balais. ,,En signe de dérision, balais arborés en tête de mât par un voilier qui en dépassait un autre`` (GRUSS 1952). Ramasser des balais. ,,S'être laissé doubler par un autre bateau. Provient d'une coutume ancienne qui consistait à jeter de vieux balais à l'eau pour narguer un bateau que l'on avait balayé`` (BARBER. 1969) et p. ext. arriver dernier. ... [ils] ramasseront les balais du retour (LOTI, Pêcheur d'Islande, 1886, p. 297).
Balai du ciel. Vent qui dégage le ciel de nuages (d'apr. JAL 1848). Synon. balai du soleil. ... puisqu'on l'a nommé le balai du soleil, les deux côtés auraient été nettoyés (MAINE DE BIRAN, Journal, 1816, p. 172).
2. Argot
♦ ,,Dernière voiture d'omnibus (...), dernière rame de métro (...), ramassant les voyageurs attardés; auto qui suit une course de bout en bout pour recueillir les éclopés (...)(ESN. 1966); jouer les balais, être en queue du peloton`` (ESN. 1966); voiture-balai, destinée à recueillir les coureurs qui abandonnent la course [dans le Tour de France] (cf. GILB. 1971, s.v. voiture).
Donner du balai. Mettre quelqu'un à la porte.
Ramasser les balais (cf. aussi supra B 1 mar.). ,,Rater son coup (...)``. (ESN. 1966) officier de balai, enseigne de balai, de dernière valeur (...)(ESN. 1966); faire balai, ,,rater son coup (...), où balai équivaut à « néant »`` (ESN. 1966). balai de crin, soudé à peau de balles (...) ... pour nous aller pieuter à la caserne, c'est peau d'balle, balai d'crin (COURTELINE, Le Train de 8 h 47, 1888, p. 78).
C.— Au fig., rare et littér. :
8. Repliez tous les Noirs en laissant, pour adieu,
La flotte, les palais et les cités en feu!
Depuis mon propre toit jusques aux champs d'igname,
Balayez le terrain comme un balai de flamme!
LAMARTINE, Toussaint Louverture, 1850, II, 8, p. 1304.
PRONONC. — 1. Forme phon. :[]. Enq. :/bale, D/. 2. Homon. : balais, ballet.
ÉTYMOL. ET HIST. — Ca 1170 balain « faisceau de genêts » (Rois, éd. Le Roux de Lincy, 282 dans T.-L. : mis peres vus batid de verges delïees, mais jo vus baterai de grandimes balains ki serunt dures e espinus) — Vie de S. Thomas, ibid.; XIIIe s. balai « ustensile ménager servant à enlever la poussière, les détritus [fig.] » (RUTEBEUF, Œuvres, éd. A. Jubinal, II, 14, ibid. : Balaiz de nostre vanitei, Cribles de nostre concïence).
Orig. celtique. Deux hyp. pour l'emprunt du mot : a) balai serait emprunté au bret. balazn « genêt » d'où par vocalisation balain, balaen (cf. la forme balain de la première attest., provenant d'un texte anglo-norm.); ces formes métathétiques issues de banatlo > balatno seraient originaires du bret. du Nord, Léonois, Trégorrois et sud du Vannetais (v. Dauzat dans Fr. mod., t. 7, pp. 343-346; EWFS2. Lebel dans Mém. Commission Antiq. Côte d'Or 1938-39, pp. 512-516). L'évolution sém. « genêt » > « balai » est évidente. Les Bretons ont prob. été les premiers à fabriquer ces objets, puis le mot se serait étendu à toute la France, tandis que les balais auraient été fabriqués avec d'autres matières suivant les ressources des régions (noter l'emploi de balai au sens de « bouleau, tête des jeunes bouleaux » dans ROUGÉ, Le Parler tourangeau, 1912, les branches de cet arbre servant à la confection de balais dans certaines régions); à l'appui de cette hyp. un texte du XIIIe s. le privilège aux Bretons, cité par DAUZAT Ling. fr., pp. 206-207, atteste que le métier de fabricants de balais était si fréquent chez les Bretons qu'ils le considéraient comme un de leurs privilèges de fait sinon de droit. BRÜCH (ds Neuphilol. Mitt., 1922, t. 23, pp. 90-94) soulève une objection contre cette hyp. : la présence de balai au sens de « genêt » en Berry, Lyonnais, Auvergne et dans le domaine méridional, qui semble exclure un emprunt au bret. (PUITSPELU; JAUB. t. 1; LALANNE; F. BRUNET, Dict. du parler bourbonnais, Paris, Klincksieck, 1964; v. aussi ROLL. Flore pop. t. 4, pp. 91-102); b) balai serait issu du gaul. banatlo, devenu par métathèse balatno puis subissant une adaptation de la finale d'apr. les mots lat. en -aium (BRÜCH, loc. cit., FEW t. 1, p. 233); cette hyp. fait difficulté, la finale n'étant pas clairement expliquée du point de vue phonét. L'explication de la métathèse à l'intérieur du fr. par l'infl. de l'a. fr. baloier « s'agiter, aller çà et là » (BRÜCH, loc. cit.; v. aussi baller) suppose le sens de « balai » antérieur à celui de « genêt », ce qui infirme l'ancienneté de balai « genêt » dans les dial., qui était justement l'argument le plus solide en faveur de l'orig. gauloise.
STAT. — Fréq. abs. littér. :496. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 274, b) 833; XXe s. : a) 1 173, b) 723.
BBG. — ALESSIO (G.). Problemi di etimologia romanza. R. Ling. rom. 1950, t. 17, pp. 28-75. — ALESSIO (G.). Saggio di etimologie francesi. R. Ling. rom. 1950, t. 17, p. 163. — BRÜCH (J.). Wortmiszellen. Neuphilol. Mitt. 1922, t. 23, pp. 90-93. — BURGUIÈRE (P.). Les Végétaux utiles. Vie Lang. 1953, p. 414. — DAUZAT Ling. fr. 1946, pp. 203-207. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 229. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 148. — LEBEL (P.). Balai et balayures dans les pat. de la Côte d'Or. Mém. de la Commission des Antiquités du département de la Côte d'Or. 1938/39, t. 21, pp. 512-514. — POPE 1961 [1952], § 532. — ROG. 1965, p. 83. — STIMM (H.). Zu galloromanisch balaier. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1958, p. 797.

balai [balɛ] n. m.
ÉTYM. XIIIe; v. 1170, balain « faisceau de genêts »; orig. incert.; p.-ê. empr. au breton balazn « genêt » (gaul. banalto, par métathèse balatno); soit issu du gaul. banalto, balatno avec adapt. de la finale d'après les mots lat. en -aium ou avec infl. de l'anc. franç. baloier « aller çà et là »; l'emploi de balai au sens de « genêt » dans le Centre et le Midi de la France infirme l'hypothèse d'une orig. bretonne; selon Guiraud, déverbal de balayer qui serait un fréquentatif de baller.
1 Ustensile composé d'un manche auquel est fixé un faisceau de brindilles, crins, plumes ou une brosse à longs poils ( Balai-brosse), et qui sert à enlever la poussière, à pousser des détritus, des ordures ( Balayer). || Balai de bouleau, de bruyère, de chiendent, de crin, de genêt, de jonc, de paille, de soies, de sparte, de nylon. || Balai de houx. Houssoir. || Balai de plumes. Plumail, plumard, plumeau. || Balai de rameaux. Ramon (vx). || Balai à épousseter. Époussette. || Balai de plafond. Tête-de-loup. || Balai à nettoyer les bouteilles. Goupillon.Balai de chiottes (fam.) : balayette employée pour nettoyer les cabinets.Balai mécanique : appareil pour balayer, à brosses roulantes, monté sur un petit chariot.Petit balai. Balayette, brosse. || Balai de marine. Écoupe, écouvillon, faubert, goret, vadrouille. || Balai métallique : outil de jardinage, sorte de rateau à très longues dents ressemblant à un balai. || Passer le balai ( Balayer).Appos. || Aspirateur-balai. || Manœuvre-balai : balayeur.Placard à balais.
Loc. Manche à balai. Le bâton par lequel on tient le balai.Fig., fam. Personnage maigre. || C'est un vrai manche à balai.Par anal. de forme. Aviat. Commande du gouvernail de profondeur et de direction.
Le manche à balai des sorcières, qui leur servait de monture pour se rendre au sabbat.
1 Le meuble et l'équipage aidaient fort à la chose :
Quatre sièges boîteux, un manche de balai;
Tout sentait son sabbat et sa métamorphose.
La Fontaine, Fables, VII, 15.
2 Tous les sorciers du siècle passé croyaient aller au sabbat sur une verge magique ou sur un manche à balai qui en tenait lieu (…)
Voltaire, Dict. philosophique, Verge.
Le balai magique de l'Apprenti Sorcier ( Apprenti, cit. 13).
Coup de balai. || Donner un coup de balai à une pièce, y effectuer un balayage rapide. || Coup de balai : licenciement du personnel (d'une entreprise, d'une administration). Nettoyage.
3 Autre toile tissue, autre coup de balai :
Le pauvre bestion tous les jours déménage.
La Fontaine, Fables, III, 8.
4 Point de coup de balai qui l'oblige à changer.
La Fontaine, Fables, III, 8.
5 (…) dans la crainte des coups de balai, ils étaient toujours du côté du manche.
Zola, la Terre, t. I, p. 80.
Fam. Du balai ! : allez-vous-en ! dehors !
Être du balai, ramasser les balais : être le bon dernier.
Fam. Con comme un balai : complètement con.
Fam. Peau de balle et balai de crin.
Loc. fig. (vx). Rôtir le balai : en être réduit à le brûler, faute de bois, d'où, fig., passer sa vie dans une condition subalterne (vieilli), et, par ext., mener une vie de désordre, de galanterie, particulièrement en parlant d'une femme. → Décemment, cit. 1.
6 La duchesse de la Ferté avait encore une fille qui avait un peu rôti le balai (…)
Saint-Simon, Mémoires, II, 91.
7 Notre hôtesse elle-même avait rôti le balai : il n'y avait là que moi seul qui parlât et se comportât décemment.
Rousseau, les Confessions, VII.
8 Frénilly — à la vérité fort malveillant — écrira qu'elle (Joséphine) y passait pour avoir « beaucoup rôti le balai ».
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, Ascension de Bonaparte, p. 24.
2 Fig., fam. Se dit d'aliments rafraîchissants et laxatifs. || L'épinard est un véritable balai de l'estomac.
3 Fauconn. Queue (des oiseaux).
Chasse. Extrémité de la queue (des chiens).
4 Électr. Frottoir en charbon établissant le contact dans une dynamo. || Balais de dynamo.
5 Balai d'essuie-glace : accessoire d'automobile, bras métallique muni d'une lame de caoutchouc et actionné par un moteur électrique, qui sert à appuyer les gouttes d'eau tombées (pluie) ou projetées (lave-glaces) sur le pare-brise, la vitre arrière.
6 Mus. Instrument formé d'un manche court et d'un faisceau métallique et servant à produire un bruit rythmé par contact et frottement sur certaines caisses (caisse claire, par ex.). || Battre avec des balais. || Balais de percussionniste.
7 Fam. Dernier métro ou autobus de la journée.(1911, in Petiot). || Voiture-balai, qui recueille les coureurs cyclistes qui ont abandonné la course.
8 Argot fam. Année d'âge. || Je ne me suis jamais laissé marcher sur les pieds, c'est pas à cinquante balais que ça va commencer. 3. Pige.
DÉR. Balayer, balayette.
COMP. Balai-brosse.
HOM. Balais, ballet.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • balai — BALAI. s. m. Instrument servant à nettoyer, à ôter les ordures d une rue, d une chambre, d un cabinet. Balai de bouleau. Balai de jonc. Balai de plumes. f♛/b] On dit proverbialement, Rôtir le balai, pour dire, Mener une vie obscure et peu aisée.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bălai — BĂLÁI, ÁIE, bălai, aie, adj. 1. (Despre oameni sau părul lor) Blond. 2. (Despre animale) Plăvan. ♦ (Substantivat, f.) Nume care se dă vacilor sau iepelor albe. ♢ expr. (fam.) A înţărca bălaia = s a isprăvit cu posibilitatea de a profita de… …   Dicționar Român

  • bălăi — BĂLĂÍ vb. v. behăi. Trimis de siveco, 23.01.2009. Sursa: Sinonime  bălăí (ăésc, ít), vb. – A behăi. Formaţie expresivă, cf. lat. balāre (› sp. balar), sb. blejati, germ. bellen. DAR credea în posibi …   Dicționar Român

  • balai — (ba lè) s. m. 1°   Ustensile de ménage, fait de menues tiges ou de crins et servant à nettoyer. Balai de bouleau, de crin. Donnez un coup de balai dans cette pièce.    Faire balai neuf, montrer beaucoup de zèle, en parlant des nouveaux… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Balai —  Pour l’article homophone, voir Ballet. Pour les articles homonymes, voir Balai (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • BALAI — s. m. Ustensile qui sert à nettoyer, à ôter les ordures, à les pousser hors du lieu où elles sont. Balai de bouleau. Balai de genêt. Balai de crin. Balai de plumes. Il faudra passer le balai dans cette chambre.   Manche à balai, Bâton par lequel… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BALAI — n. m. Ustensile composé d’un manche auquel est fixé un faisceau de crins ou de courtes tiges végétales et qui sert à nettoyer, à enlever la poussière, à pousser les ordures hors du lieu où elles sont. Balai de bouleau. Balai de genêt. Balai de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • balai — n.m. Du balai !, déguerpissez ! Donner un coup de balai, licencier du personnel ; faire déguerpir d une communauté des individus indésirables : Ce qu il faudrait dans la police, c est un bon coup de balai. / Balai à chiottes, moustache. / Con… …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • balai — nm., brosse munie d un long manche ; balai fait de rameaux d arbre (de bouleau, d arcosse...) pour balayer la cour ou l écurie, gros balai : (a)rmache nf. (Cordon), (A)RMAFA (Albanais.001, Annecy.003, Chavanod, Gruffy, Moye, Thônes.004, Vaulx,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Balai — Original name in latin Balai Name in other language Balai State code ID Continent/City Asia/Makassar longitude 8.5992 latitude 118.9826 altitude 14 Population 0 Date 2012 01 21 …   Cities with a population over 1000 database


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.